saumur sos justice

saumur sos justice

TGI DE NIMES !! BRAVO !!!POUR LES DECORATIONS !!!

TGI de Nîmes : La Ministre demande une enquête

- Robert Jourdan, vice-président du TGI à gauche et Jean-Pierre Pierangeli, à droite, président du TGI de Nîmes -

Robert Jourdan, vice-président du TGI à gauche et Jean-Pierre Pierangeli, à droite, président du TGI de Nîmes

© France 3

Le vice-président du tribunal de grande instance a porté plainte contre le président de ce même TGI pour harcèlement

Le premier vice-président du Tribunal de grande instance (TGI) de Nîmes a porté plainte cette semaine, contre le président de ce TGI, pour harcèlement moral et brimades. Il l'accuse aussi d'attitudes blessantes et diffamatoires a-t-on appris vendredi de source proche du dossier.

Le CSM va instruire le différend opposant le président et le premier vice-président du TGI de Nîmes après une double saisine il y a environ une semaine par la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie, a indiqué lundi une source judiciaire.

Le président Jean-Pierre Pierangeli et le premier vice-président Robert Jourdan sont tous deux poursuivis par la formation disciplinaire du CSM, a ajouté cette source, sans préciser le motif des poursuites.

L'avocat du vice-président du TGI Robert Jourdan, explique que son client reproche à son supérieur "un grand nombre d'attitudes vexatoires, blessantes ou diffamatoires depuis 2007 jusqu'à aujourd'hui".

Selon Me Daniel Tarasconi, "l'inspection des services de la Chancellerie était au courant" de la situation, le Conseil supérieur de la magistrature également. M. Jourdan a aussi saisi la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde) "pour attitudes discriminatoires", ajoute l'avocat.

De son côté, le président du TGI, Jean-Pierre Pierangeli, interrogé au téléphone, s'est dit "surpris" même s'il n'a pas été avisé officiellement de la plainte. "Je le sais officieusement et je trouve cela cocasse", a-t-il dit. "La surprise est grande, c'est extravagant". "Je suis serein", a conclu M. Pierangeli.

 
La Garde des Sceaux demande une enquête
Le Conseil supérieur de la magistrature (CSM) va instruire le différend entre les 2 magistrats

Vendredi, une source proche du dossier avait fait part d'un dépôt de plainte au pénal de M. Jourdan attaquant M. Pierangeli pour harcèlement moral, ce que ce dernier avait jugé "cocasse".

Selon la source judiciaire, le différend entre les deux magistrats "dure depuis des mois" et c'est logique que l'organe suprême de la profession demande à un rapporteur désigné en son sein d'enquêter sur ce que les deux hommes se reprochent mutuellement.

Quand il y a "un problème de personnes" qui se répercute sur l'image d'une juridiction, l'inspection des services judiciaires (qui a remis au garde des Sceaux un rapport ayant mené à la saisine du CSM) a pour habitude de s'intéresser à l'ensemble des protagonistes, a expliqué cette source.



03/01/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres