saumur sos justice

saumur sos justice

REFORME DES RETRAITES :les premiers effets pervers

En préretraite, il doit... retourner bosser

Avec la réforme des retraites, ce Breton, employé de banque, doit travailler 4 mois de plus.

Parti en retraite... et en fait non !
Parti en retraite... et en fait non ! | Montage Le Post

Roger, habitant du Conquet (Finistère) devait partir à la retraite le 1er septembre 2011. A 60 ans et avec tous ses trimestres de cotisation...

Roger a cessé de travailler à l'été 2010, grâce à un système mis en place au Crédit Mutuel Arkea dont il est salarié.

Ouf, fin de sa carrière professionnelle... !

Mais c'était sans compter la réforme des retraites, dont le texte vient d'être promulgué par Nicolas Sarkozy.

Dans le cas de Roger, né en août 1951, l'âge légal de départ à la retraite est désormais de... 60 ans et 4 mois.

Alors quoi faire ? La direction du Crédit Mutuel lui propose deux choix, selon Le Télégramme qui relate l'histoire : soit il retravaille pendant 4 mois, soit il prend un congé sans solde.

Hors de question pour Roger. "C'est du délire", s'indigne-t-il dans Ouest-France.

Il n'est d'ailleurs pas le seul dans cette situation. D'autres devront trouver une solution pour 4, 8 ou 12 mois, en fonction de leur situation personnelle, précise le journal local.


13/11/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres