saumur sos justice

saumur sos justice

L'AFFAIRE WOERTH ET L'INDEPENDANCE DE LA JUSTICE

 

MAM se moque du monde en disant : «Je respecte, moi, l'indépendance de la justice et j'ai trop de
considération pour les magistrats pour m'immiscer en quoi que ce soit dans les
choses»,

A-t-on déjà oublié qu'elle a ordonné au parquet général de faire appel de la décision de la Cour d'assise de Paris dans l'affaire Halimi au bénéfice d'une partie civile insatisfaite qui n'y avait pas droit ?

Les injustices soulèvent de plus en plus de criques fondées. J'avais signalé celle d'un grenoblois qui dénonce depuis des années l'inertie judiciaire. Ses protestations n'ont soulevé aucun écho dans la presse. Ceci est aussi inquiétant que cela. Surout que ce grenoblois dénonce une situation qu'a dénoncé avant lui un policier qui a du faire condamner la France à Strasbourg pour faire cesser l'acharnemet administratif contre sa personne.

L'affaire Woerth  n'est qu'un épiphénomène. Il n'y aura pas de changement tant qu'on ne s'intéresse qu'à une "anecdote judiciaire" et qu'on ne prend pas le problème dans son ensemble, dans son étendue.


De toute façon, la COCOTTE-MINUTE dans laquelle s'entassent les AFFAIRES D'ETAT WOERTH-BETTENCOURT-SARKOZY-UMP, KARACHI, L'HIPPODROME DE COMPIEGNE, LES LEGIONS D'HONNEUR, LES EVASIONS FISCALES, LES FRAUDES FISCALES, ETC. monte de plus en plus en pression, et il arrivera inexorablement un moment ou le couvercle va sauter. C'est simplement une question de temps. Soyons patients.






 



 



29/09/2010

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres