saumur sos justice

saumur sos justice

L'ANCIEN JUGE D'INSTRUCTION REPREND LA PLUME

"MANIFESTE CONTRE LES NOTAIRES" : "LA NOUVELLE REPUBLIQUE" EN PARLE AUSSI

Dans un article en date du 27 mars, "La Nouvelle République" parle aussi du livre "Manifeste contre les notaires" écrit par le collectif "Non / Taire, représenté par l'ancien juge d'instruction Laurent Leguevaque et l'universitaire Vincent Le Coq.

Extraits :

"L'ancien juge d'instruction reprend la plume.

Après avoir claqué la porte de la magistrature, l'ancien juge tourangeau Laurent Leguevaque livre un manifeste contre les notaires.

L'ancien juge d'instruction de Tours, Laurent Leguevaque publie un nouveau livre sans concession sur le monde des notaires.

"J'en avais assez d'écrire sur la justice, mais je me suis laissé convaincre" : l'ancien juge d'instruction de Tours, Laurent Leguevaque, a trouvé un nouvau combat. Un système à dénoncer comme il aime à le faire. Cette fois, il s'en prend aux notaires dans un manifeste coécrit avec Vincent Le Coq, un universaire professeur de droit.

La sortie, aux éditionx Max Milo, de ce nouvel ouvrage permet de retrouver la trace de cet ancien magistrat dont la démission avait fait grand bruit au palais de justice de Tours en janvier 2005. Dans "Un juge s'en va", Laurent Leguevaque avait expliqué son départ en décrivant la déliquescence de la justice d'aujourd'hui. "Je ne voulais pas être un petit fonctionnaire tenu par ses chefs", indiquait-il alors.

"Ils n'étaient pas fils de ..."

Depuis, le monde de la justice n'a cessé d'alimenter ses écrits. En 2007, avec le journaliste Frédéric Mazé, il publiait "Les Sales Dessous de Dame Justice". Puis c'est à travers un roman, "Justice à tous les étages" qu'il continuait sa description d'une justice à la dérive rendue par des magistrats désabusés ou dépressifs.

Dans le nouveau livre qu'il vient de sortir, c'est un tout autre propos que tient l'ancien juge. Bien sûr, les notaires appartiennent eux aussi au monde de la justice. Mais, c'est un système à part que dénoncent Laurent Leguevaque et Vincent Le Coq. "En fait, nous avons été sollicités par des diplômés notaires mais qui ne pouvaient pas exercder car ils n'étaient pas fils de ...", explique l'ancien juge tourangeau. "Ils étaient très mécontents du système népotique qui régit le statut des notaires."

L'ouvrage n'hésite pas à prôner une suppression pure et simple du statut de notaire. Ce manifeste passe au crible tous les défauts d'un système, de ses dérives et de ses abus."

 

Il ne fait aucun doute que ce livre "Manifeste contre les notaires", remarquablement documenté et argumenté, va jouer un rôle déterminant dans l'inévitable modernisation des services juridiques en France, vers la "grande profession du droit", autrement dit la fusion des professions d'avocat et de notaire ou, plus clairement encore, l'absorption des notaires par les avocats et l'émergence de "l'avocat-notaire" à l'image de ce qui se pratique déjà dans les démocraties modernes et performantes, et au sein même du continent européen (Allemagne, Suisse, ...).



13/07/2011

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres